Musée aujourd'hui : 09:00 - 17:00

fr
Soutien Newsletter

#FakeImages

Unmask the dangers of stereotypes

interieur museum

À propos du musée

Une installation fixe dans le musée fournit des informations détaillées sur la persécution des Juifs, des Roms et des Sinti en Belgique et dans le Nord de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, de même que sur les Droits humains.

Chaque année, une nouvelle exposition temporaire approfondit le thème des Droits humains et/ou de la Shoah.
Vous trouverez au quatrième étage une exposition invitée, toujours en lien avec la thématique du musée.

Si vous souhaitez de plus amples informations et explications sur les expositions, vous pouvez faire appel à nos guides ou utiliser l’app What’s new.

Kazerne Dossin organise aussi régulièrement des activités telles qu’ateliers, conférences, films et concerts.

L’éducation est un élément important dans notre fonctionnement. Nous avons élaboré des visites guidées et des ateliers à faire en classe ou au musée, qui sont aussi bien destinés à l’enseignement primaire et secondaire qu’au supérieur. Les enfants et les jeunes qui viennent en-dehors du cadre scolaire ne sont bien sûr pas oubliés.

Après votre visite, vous pouvez faire un tour dans la boutique du musée. Celle-ci offre un large choix en littérature scientifique, romans et poésie, de même qu’une vaste sélection de livres pour enfants sur la Shoah, la guerre et les droits humains.

Gevel Kazerne Dossin

Bâtiment

Le grand architecte bOb Van Reeth (AWG Architecten) a conçu le bâtiment muséal comme un monument dans la ville. L’inauguration officielle a eu lieu le 26 novembre 2012.

Le bâtiment consiste en un bloc massif de trois étages et un niveau de toit. L’architecte a opté pour une forme de pentagone et une couleur de pierres étonnamment claire. De grandes fenêtres renforcent encore cet effet de luminosité, comme un message d’espoir. Les fenêtres qui donnent sur la caserne sont quant à elles condamnées par 25 000 pierres blanches, symbolisant les plus de 25 000 déportés.

À l’intérieur, deux escaliers relient les salles obscurcies, et ces ouvertures permettent à la lumière de s’infiltrer par le haut. À l’étage supérieur se trouvent l’auditoire, un espace pour les visiteur·se·s, de même qu’un espace de décompression en plein air. Le balcon panoramique offre une vue sur la caserne.

Ce musée a été construit sur un emplacement symbolique où se dressait autrefois la maison d’arrêt. Il fait face à la caserne Dossin. La place qui sépare les deux bâtiments relie l’ancien et le nouveau. Le wagon historique indique l’emplacement de l’ancienne ligne de chemin de fer. Témoins silencieux, quatre vieux tilleuls écimés se dressent sur la place.